• Emilie Roncal, sweet california
  • Emilie Roncal, sweet california
  • Emilie Roncal, sweet california
  • Emilie Roncal, sweet california
  • Emilie Roncal, sweet california
  • Emilie Roncal, sweet california

Emilie Roncal, sweet california

Emilie Roncal, c’est la photographe à l’univers délicat et fleuri qui se cache derrière le compte Instagram @sweetcabane et le blog du même nom. C’est aussi la maman de 3 enfants, partie vivre à San Francisco, il y a quelques mois. Interview d’une parisienne en Californie !

Emilie, peux-tu te présenter en quelques mots ?
J’ai 42 ans, j’ai trois enfants de 15, 12 et 7 ans. Je travaille comme photographe depuis quelques années après une carrière comme spécialiste de l’image.
Après avoir vécu à Paris pendant plus de 20 ans, nous sommes partis vivre pour quelques années en famille à San Francisco. Ici, je travaille pour des marques et sur des projets de photographie personnels.

Tu as récemment déménagé à San Francisco, est-ce que tu peux nous raconter ce changement de vie ?
Ce déménagement a été un très gros changement pour nous tous. Une fois les premiers moments d’excitation passés, il a fallu s’accoutumer à un nouveau mode de vie, un nouveau climat, une nouvelle culture, finalement très éloignée de ce qu’on connaît en Europe. Cela prend du temps...

Comment est-ce que cela a changé ta routine, pro et perso ?
Les journées sont beaucoup plus denses qu’avant : l’école est plus éloignée de la maison, il faut préparer des lunch boxes pour le déjeuner, ce qui implique beaucoup plus de travail à la maison. Pour ma part, je travaille principalement depuis chez moi mais je suis en lien avec des clients français pour réaliser des shooting ou des reportages photo ici.
Je me mets au travail dès que les enfants sont à l’école, et jusqu’à 15 heures tous les jours, du lundi au vendredi.

Et celle de tes enfants ?
Pour mes enfants, c’est très différent de Paris : avant, on habitait à côté de l’école et ils étaient très indépendants pour aller au collège… Ils pouvaient facilement retrouver leurs amis après les cours ou le week-end. Aujourd’hui, c’est plus compliqué : ils sont à 25 minutes en voiture du lycée, qui est dans une zone assez isolée. Ils sont donc beaucoup moins autonomes que les petits Parisiens ! C’est le point principal qu’ils regrettent… Sinon, ils se sont faits facilement de nouveaux amis.

Qu'est ce qui te plait le plus à San Francisco ?
La gentillesse et l'accueil des gens, la beauté de la flore avec une variété de végétaux absolument incroyable en toute saison.

Et ce qui te manque le plus ?
Le raffinement et l’art de vivre à la française, les pâtisseries et les petites boutiques parisiennes !

En tant que photographe comment choisis-tu les projets avec lesquels tu collabores ?Je choisis des projets où l’on demande un certain naturel, une simplicité. 
J’aime beaucoup travailler en lumière naturelle et prendre des photos sur le vif, le plus près possible du réel. C’est un critère essentiel dans mes choix de projets. 
J’aime aussi travailler avec des marques qui ont du sens et contribuent à développer des projets durables pour notre planète.

Qu’est-ce qui te plait le plus dans ton travail ?
Absolument tout ! J’aime la photographie aussi bien pour des marques que pour des projets plus personnels.
Je trouve que la photo offre une infinité de possibilités d’expression et j’espère pouvoir l’exercer jusqu’à mon plus grand âge :)

Le meilleur conseil que tu ais reçu ?
Laisser parler ses émotions, ne pas essayer de trop contrôler, pour poser un regard authentique et personnel sur les choses.

Une personne, une marque ou un projet qui t’inspire ?
J'aime beaucoup Ingredients Ldn qui a une vision durable et très réfléchie de la décoration et de l'art de vivre. Le style est élégant, mais simple et naturel, tout ce que j'aime ! Sinon, j'aime beaucoup le compte Instagram d'Augustin Trapenard pour ses extraits de textes littéraires et celui de la Galerie du Jeu de Paume pour la photo.

Tes derniers coups de cœur (mode, déco, beauté…) pour les petits et les grands ?
Pour les enfants, je suis toujours fidèle à Caramel London et Soor Ploom pour la mode, et Minois Paris pour le soin des enfants et des plus grands. Pour moi, j'aime beaucoup la marque californienne bohème chic Dôen.

Comment choisis-tu les produits (mode, food, beauté) destinés à tes enfants ?
Je suis très attentive à la provenance et aux matériaux et ingrédients utilisés.

Peux-tu nous partager tes meilleures adresses kids friendly à San Francisco ?
Le Ice Cream Bar, sur Cole Street, le plus ancien bar à glaces à San Francisco : les glaces sont délicieuses et le décor incroyable, très fifties.
Tantrum, également sur Cole Street, un magasin de jouets où l'on peut trouver une belle sélection venue d'Europe.
Le Musée des Sciences à Golden Gate Park : un aquarium, un planétarium gigantesque, des expos passionnantes qui permettent de mieux comprendre la côte Pacifique, et notre planète en général.

Et une adresse interdite aux enfants que tu adores ?
Ungrafted, un bar tapas délicieux créé récemment par un ancien chef étoilé, dans le quartier branché de Dogpatch. L’idéal pour une soirée en amoureux. Notre spot du samedi soir :)

Ta définition d’un weekend idéal en famille ?
Un week-end où l’on passe du temps ensemble autour d’une activité qui plaît à tous... souvent dans la nature, campagne ou bord de mer.

Ton produit Minois préféré ?
Je les aime tous! Avec un petit point faible pour la crème à la texture et à la senteur si délicates, et le bain moussant.

Pour retrouver les aventures californiennes d'Emilie, rendez-vous sur son compte Instagram ou sur son blog Sweet Cabane.

Product added to compare.

Poursuing on this website you accept the use of cookies and our privacy policy. READ MORE +